Article

Uranium, l’héritage empoisonné

Voila un documentaire de plus qui devrait se révéler intéressant pour quiconque souhaite obtenir des informations sur les conséquences sanitaires de l’exploitation de l’uranium par Areva pour le compte de la France au Niger et au Gabon. Ils y a des déchets radioactifs ? ah bon… Les sols, l’eau, les populations locales et les ouvriers [...]

Voila un documentaire de plus qui devrait se révéler intéressant pour quiconque souhaite obtenir des informations sur les conséquences sanitaires de l’exploitation de l’uranium par Areva pour le compte de la France au Niger et au Gabon.

Ils y a des déchets radioactifs ? ah bon…
Les sols, l’eau, les populations locales et les ouvriers sont victimes de contamination, maladie, cancers . ? ah bon ….
Ils sont plus ou moins livrés à eux même ? ah bon …

Comme d’habitude avec ce genre de reportage, les communicants d’Areva sortent du bois (et oui pour la communication y’a de l’argent, par contre pour traiter les effets de son exploitation en Afrique y’a pas grand chose)

Article très intéressant sur telerama.fr qui retrace l’historique de ce reportage :
Le Niger, l’uranium et les communicants excommunicateurs

Rediffusion le Public senat :

    samedi 12/12/2009 à 22h00
    dimanche 13/12/2009 à 18h00
    lundi 14/12/2009 à 10h30
    Durée : 52 minutes

Un documentaire de 52′ de Dominique HENNEQUIN.
Une production Nomades TV et Public Sénat avec le soutien du CNC et de la Région Lorraine.
publicsenat.fr/emissions/documentaire/uranium,-l-heritage-empoisonne


arlit_uranium_niger2

arlit_uranium_nigerVue satellite d’une « ville » ou il fait bon vivre, Arlit au nord du Niger, à quelques centaines de mètres de la mine d’uranium du même nom (5 kilomètres carré)

    Dans google earth tapez « Arlit »

,

,

,

,

L’image de notre bandeau pour cet article vient de cette page :
http://www.terre.tv/blog/?p=36

Articles complémentaires:

  1. Pièce à conviction: le scandale de la France contaminée
  2. Carte Postale du Paradis

Un Commentaire

  1. LERAY
    29 août 2010 à 12:02 | Permalien

    Bel exemple de la morgue, de la suffisance et de la complicité du monde nucléaire et du monde politique qui couvre ces actions.
    De la production aux déchets ultimes, les zones économiquement fragiles paient un lourd tribut au confort exagéré des plus nantis.
    Alors que l’on connait le mépris de ce lobby pour le respect des populations et sur leur droit à décider de leur territoire on le laisse gérer à sa guise l’environnement et la santé au risque de voir des pollutions actives pour des millions d’années se révéler.
    Au Gabon, au Niger, en ex URSS, en France dans le Limousin, certainement ailleurs, l’exploitation des mines génère des catastrophes économiques et sanitaires.
    On le sait !!!!!!!!!
    L’aval du cycle est conçu sur le même modèle.
    La Champagne et la Lorraine ( à 250 kms à l’est de Paris) se couvrent de poubelles atomiques (Soulaines d’huys, Morvilliers, Bure et peut-être d’autres à venir) s’installent au mépris de l’avis des populations, des principes de précaution et de prévention, pourtant inscrits dans la Constitution.
    Aucun avis d’expert indépendant n’est écouté, les cris d’alarme des opposants, inquiets des risques de pollution dues à la migration des radionucléides favorisée per la présence d’eau souterraine, de failles, de micro-séismes ne parvient à stopper la marche folle vers l’enfouissement de ces substances dangereuses pour des millions d’années.
    Leurs experts savent, il n’y a aucun risque. Le doute salutaire de Descartes ne les effleure même pas.
    Pour les sites en activité, les contrôles indépendants ne sont pas mis en place. L’exploitant, par le biais des politiques, détermine les normes, assure le contrôle, publie les résultats.
    En échange, une manne financière achète le silence.
    Une population âgée, peu nombreuse, fragile car l’emploi est rare préfère se taire, contrairement au Touaregs du Niger.
    L’abus de faiblesse n’est pas loin. Bravo à SHERPA , à Agir in man de relever la tête et de demander le RESPECT des citoyens et de notre TERRE.

Poster un Commentaire

Votre E-Mail n'est jamais publié ou partagé.